Navigation – Plan du site
Activités de l'AFA

Postures assignées, postures revendiquées

Parution du numero Hors série/2011
p. 491-492

Issu d’un colloque lors duquel anthropologues, travailleurs sociaux et membres de diverses autres professions ont débattu ensemble, ainsi qu’avec le public, des « postures assignées et/ou revendiquées » qui sont les leurs, ce numéro hors-série examine dans une perspective de coproduction des savoirs et des analyses, les postures que les chercheurs et/ou les professionnels sont amenés à prendre dans leur pratique, à la fois pour faire face aux changements de leurs institutions et aux transformations de la société, mais aussi du fait de mobilisations sociales et professionnelles.

La grève de 2009 contre la loi lru et la mobilisation simultanée des professionnels du travail social, eux aussi confrontés à de nouvelles législations assignatrices (loi de 2002), forment l’arrière-plan politique de cette réflexion.

Comment penser un terrain lorsqu’il est sous pression ou en train d’être bouleversé ?

Quels sont les outils, les procédures, les dispositifs pour intervenir sur son propre champ d’intervention ou de recherche ?

Quels sont les modalités et les moyens par lesquels on intervient dans des circonstances mouvantes, forçant à la transformation et la création de nouveaux paradigmes ?

Notre marge de manœuvre est-elle bornée par les lois qui assignent ou par notre propre subjectivité revendiquée ?

Qu’est-ce qui, pour les scientifiques, mais aussi les professionnels fait office de Talvera, cette partie limitrophe du champ (du terrain) qui reste non cultivée mais permet aux machines agricoles de faire demi-tour afin de poursuivre le travail dans le champ – cet espace qui n’est ni productif ni inventif, mais n’en demeure pas moins la condition indispensable de la production, la germination, la récolte ?

Partant de ces questions et confrontant diverses expériences de recherche et de travail ce numéro donne à voir, au travers d’articles et d’entretiens, la variété des postures adoptées et les différentes manières de créer des espaces de liberté et d’en user. Il met également au jour des points de subjectivité et d’analyse com­munes tout en ouvrant des pistes de débats et de réflexion pour dépasser la simple dichotomie assigné/revendiqué dans l’appréhension contemporaine des enjeux auxquels nous faisons face.

La parution de ce numéro hors série est prévue pour le dernier trimestre 2011.

  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • Logo Association française des anthropologues
  • Revues.org