Navigation – Plan du site
Recherches et débats

Autour de Writing Culture

Annie Benveniste
p. 361-362

Texte intégral

1Vingt-cinq ans après la publication en anglais de l’ouvrage collectif Writing Culture, le Journal des anthropologues a souhaité publier une traduction française de l’introduction que James Clifford avait rédigée pour cet ouvrage en 1986. Le lecteur trouvera ici trois textes permettant de mieux situer l’ouvrage et de mesurer son importance dans la discipline. Le premier texte, écrit par James Clifford en 2011, revient « après coup » sur le contexte de la production de Writing Culture en 1986. L’ouvrage est ensuite introduit par Emir Mahieddin, jeune anthropologue français qui enseigne de nos jours Writing Culture à ses étudiants. Enfin, vient la traduction proprement dite de l’introduction.

2Comme Clifford le dit lui-même, dans « Après coup », les courants de l’anthropologie postmoderne anglosaxonne, qui s’appuyaient sur des paradigmes élaborés par des philosophes français, notamment Lyotard, Foucault, Deleuze, n’ont été suivis, en France, que plusieurs années après. On peut s’interroger aujourd’hui sur l’inventivité réelle des productions postmodernes quand elles se réduisent à privilégier des objets banals, décontextualisés et des récits centrés sur l’expérience du chercheur. Mais on peut aussi s’interroger sur la façon dont les mêmes évolutions géopolitiques ont produit dans les différentes « traditions nationales », des refondations épistémologiques et d’autres façons de penser les terrains et les objets de l’anthropologie. Et voir le texte de James Clifford, introductif à Writing Culture, comme précurseur parce qu’il a posé des problèmes qui ont eu une résonnance en France, en dehors des chemins tracés par son auteur et sans que le texte ait été nécessairement lu. Il introduit une réflexion sur le contexte de production du savoir anthropologique ; la critique d’une anthropologie coloniale ; l’approche réflexive qui rend compte des rapports aux interlocuteurs sans les figer dans un rôle d’informateur ; la fin des grands récits et les analyses, plus locales, plus micro et posées en termes de recomposition ou de négociation ; la mondialisation et le travail dans des terrains multisitués.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Annie Benveniste, « Autour de Writing Culture », Journal des anthropologues, 126-127 | 2011, 361-362.

Référence électronique

Annie Benveniste, « Autour de Writing Culture », Journal des anthropologues [En ligne], 126-127 | 2011, mis en ligne le 15 décembre 2013, consulté le 25 juin 2017. URL : http://jda.revues.org/5581

Haut de page

Auteur

Annie Benveniste

Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis
2 rue de la Liberté – 93526 Saint-Denis cedex
annie.benveniste@univ-paris8.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Journal des anthropologues

Haut de page
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • Logo Association française des anthropologues
  • Revues.org