Navigation – Plan du site
Dossier

La place des sciences humaines et sociales dans les comités de protection des personnes

Marie Bonnet
p. 273-276

Notes de la rédaction

Les comités de protections des personnes (CPP) ont été créés par la Loi n° 2012-300 du 5 mars 2012 relative aux recherches impliquant la personne humaine (1).

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie Bonnet, « La place des sciences humaines et sociales dans les comités de protection des personnes », Journal des anthropologues, 136-137 | 2014, 273-276.

Référence électronique

Marie Bonnet, « La place des sciences humaines et sociales dans les comités de protection des personnes », Journal des anthropologues [En ligne], 136-137 | 2014, mis en ligne le 02 juin 2016, consulté le 30 mars 2017. URL : http://jda.revues.org/4633

Haut de page

Auteur

Marie Bonnet

Anthropologue-psychanalyste, chercheure associée au laboratoire CRPMS (Centre de recherches psychanalyse, médecine et société) - Université Paris VII – 26 rue de Paradis – 75007 Paris
Courriel : mbonnet@ehess.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Journal des anthropologues

Haut de page
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • Logo Association française des anthropologues
  • Revues.org